< Retour





Au niveau de Brive-la-Gaillarde en direction de Paris.
A20 (autoroute)

Nom : L'Occitane

Longueur : 430 km, de Vierzon ŗ Labastide-St-Pierre (10 km au sud de Montauban)

Itinťraire : A71 [05] (Vierzon) <-> Ch√Ęteauroux <-> Limoges <-> Brive-la-Gaillarde <-> Cahors <-> Montauban <-> A62 [10]

Premiers terrassements : Années 70
DerniŤre ouverture : 2003, Cahors nord-Cahors sud

Synoptyque (SarAtlas)
Carte (SarAtlas)
Photos (www.franceautoroutes.free.fr)
Panneaux directionnels (www.autorout.free.fr)
Sujet de discussion (Forum)
Description
Plus de 30 ans après les A6/A7 et 20 ans après l'A10, l'A20 est le premier itinéraire nord-sud complet qui passe par le centre de la France (le second, l'A75, sera totalement ouvert en 2009). Elle permet de relier Toulouse à la capitale de la façon la plus directe (auparavant il fallait passer par Bordeaux, ce qui occasionait un détour de 150 km).
L'A20 passe par la bordure ouest du Massif Central (la moins vallonnée) et est presque toujours très proche de la ligne ferroviaire POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse), qu'elle croise à de nombreuses reprises. L'A20 tire son numéro de la RN20, qui lui est parallèle, et qu'elle a même totalement remplacée sur plus de 300 km.
La section Vierzon-Brive est non concédée (c'est la plus longue autoroute gratuite de France). Il en est de même du contournement de Montauban (en cours de mise aux normes), jusqu'à l'échangeur de l'A62 vers Toulouse. En revanche, la section Brive-Montauban est concédée à ASF.
Rťgions traversťes
L'autoroute d√©marre de l'A71 au nord de Vierzon et contourne rapidement cette derni√®re ville pour franchir le Cher et s'engager dans la plaine du Berry, qui offre d'assez beaux paysages en √©t√©. Apr√®s le village-√©tape de Vatan, l'A20 s'engage dans une longue ligne droite de pr√®s de 20kms directement reprise de la N20, fr√īlant √† plusieurs reprises des maisons juste derri√®re les rembardes.
L'entr√©e dans l'agglo de Ch√Ęteauroux se fait par un passage √† proximit√© de l'a√©roport de D√©ols. On voit assez souvent des avions en mouvement en passant sur l'A20. Le contournement de la ville ne pr√©sente en lui m√™me que peu d'int√©r√™t, ne se distinguant que par sa chauss√©e en mauvais √©tat jusque quelques kilom√®tres apr√®s l'ech n¬į14...
L'A20 devient alors plus sporifique, alternant entre forêts et mornes plaines, la monotonie étant juste rompue par le toboggan d'Argenton-s-Creuse, avec les premiers gros dévers. On remarque par endroits des vestiges de l'ancienne N20 : centres routiers, magasins, présentant tous un charme désuet des années 70-80.

Le paysage devient plus int√©ressant √† partir de La Souterraine, d'o√Ļ part la RCEA vers Montlu√ßon. Les Monts d'Ambazac se profilent en effet √† l'horizon. Premier viaduc sur la Gartempe √† Bessines, et c'est parti pour une partie de toboggan-flipper, dans un tr√®s beau cadre. Certains virages sont relativement serr√©s, √† prendre donc avec une relative pr√©caution si l'on ne connait pas la route, d'autant plus que le trafic est en g√©n√©ral assez important.
A la sortie des Monts d'Ambazac se profile l'agglomération de Limoges. Sa traversée ne présente pas grand intérêt, mis à part la courte vue que l'on a sur la superbe gare de Limoges-Bénédictins entre les échangeurs 33 et 34. L'autoroute présente également quelques sections de tranchée couverte.

L'A20 s'engage en plein limousin, avec des paysages champêtres, verdoyants. Deux nouveaux viaducs, assez importants, à Pierre-Buffière. Le nombre d'aires rencontré est asez faible, donc attention les jours de départ en vacances à ne pas être débordés ... d'autant plus qu'une excursion hors autoroute est très facile vu le nombre d'échangeurs et très agréable.
A partir de l'échangeur 44 commence la longue descente vers la vallée de la Vézère, elle aussi franchie par un viaduc. Le beau village d'Uzerche n'est malheureusement pas visible. Une quinzaine de kilomètres plus loin, on laisse à gauche la D9 qui conduit directement sur l'A89, qui a donc un tronc commun avec l'A20.
A partir de l'échangeur 47 commence la rampe de Donzenac : 6 kms de descente avec un somptueux point de vue sur la vallée de la Vézère. Attention aux oreilles, la différence de pression due au dénivellé de 350m surprend. On note à la fin de la descente à droite l'échangeur avec l'A89 qui ouvrira dans peu de temps, puis l'A20 traverse la ville de Brive-la-Gaillarde.

L'A20 s'engage alors dans la vall√©e de la Courolle, puis emprunte le tunnel de Noailles. La fin de la section non conc√©d√©e se fait peu de temps apr√®s, √† Nespouls. En effet peu de temps apr√®s appara√ģt la barri√®re de Cressensac.
A noter juste avant l'échangeur de Souillac un viaduc intéressant car mitoyen avec un viaduc SNCF, et offrant donc un beau point de vue sur celui ci. S'engage peu de temps après la descente (avec une tranchée couverte) vers la vallée de la Dordogne, franchie par un viaduc d'1km.
L'autoroute entre désormais dans le Quercy, dont la densité est beaucoup plus faible. La halte à l'Aire-Jardin des causses du Lot est recommandée, sa réalisation a été excellente. Peu avant l'échangeur 57 on rencontre à nouveau un superbe viaduc, pusi vient le passage des gorges du Lot, marqué par deux tranchées couvertes et un viaduc.

A partir de Lalbenque le paysage commence à se faire plus sec : on entre dans le sud. L'architecture a elle aussi changé, et on note de beaux pigeonniers proches de l'autoroute.
A Caussade, le tracé redevient plus plat, et on note les efforts faits pour l'intégration de l'autoroute, très réussie. Vient enfin la barrière de Montauban-nord, suivie par la fin provisoire de l'A20.
La dernière section allant de la N20 à l'A62 ne présente que peu d'intérêt, mais l'A20 reste certainement l'autoroute montrant la plus grande variété de paysages en France.
Historique
-Partie non conc√©d√©e de Vierzon √† Brive (√©changeur 53) : construction progressive de nouveaux tron√ßons ou mise aux normes d'anciens tron√ßons √† 2x2 voies de la N20 : entre 1994 et 1999 (derniers tron√ßons ouverts : d√©viations de Clidier-L'Aum√īne et de Celon dans l'Indre)
-Partie concédée :
1998 : Montauban nord-Cahors sud
1999 : Brive (échangeur 53)-Souillac
2001 : Souillac-Cahors nord
2003 : Cahors nord-Cahors sud
-Partie non concédée entre Montauban sud et l'A62 : mise aux normes en 1995 (?)
Projets
-Un grand contournement ouest de Montauban reliant la section concédée de l'A20 au sud de Caussade à l'A62 est envisagée à très long terme pour faire face à un futur engorgement du contournement actuel.
-L'intégration de l'actuel contournement de Montauban à l'A20 devrait elle se faire dans les prochaines années, après des travaux de mises aux normes autoroutières début 2005.
Liens web
Concessionaire : ASF

Fiche mise ŗ jour le 18/03/2006
© SARA et sites affiliťs